Plutôt qu’un guide de voyage, je vous propose ces quelques lignes pour vous faire partager découvertes, émotions, et impressions lors de notre premier voyage dans le Nord de l’Inde.

L’Inde, haute en couleurs !

Le Rajasthan, un choix classique, certes, mais loin d’être monotone, je dirais plus, loin d’être monochrome !

En effet, l’état du Rajasthan est renommé pour la richesse et la variété de ses couleurs. Udaipur « la blanche », Jaipur « la rose » … Il ne manquait à notre itinéraire que Jodhpur « la bleue » et Jaisalmer « la jaune », pour compléter la palette des couleurs omniprésentes et naturellement portées avec élégance par les femmes du pays.

AGRA : l’amour éternel !

Il faut se lever tôt pour découvrir la magie des couleurs sur la façade de l’une des sept merveilles du monde, le Taj Mahal ! Oui ! C’est une merveille ! Nous n’étions pas seuls, certes, mais cela n’a gâché en rien notre plaisir.

Le Taj Mahal

Un conseil : ne vous laissez pas surprendre par les nombreux photographes qui vous promettront « une belle photo romantique sur le banc de Lady Diana ». Votre smartphone fera aussi bien l’affaire !

JAIPUR : mon « chapati » préféré !

La capitale du Rajasthan est réputée pour la couleur rose de sa vieille ville. Ce n’est pas suffisant pour la comparer à notre chère « Toulouse » !

Parmi les visites à recommander, je vous conseille d’aller voir la façade extraordinaire du Palais des Vents, percée de 953 fenêtres ouvertes, de grimper jusqu’au Fort Amber, un dédale de temples, palais et jardins construit par les anciens princes de la ville. On y rencontre encore des pachydermes au travail.

Palais des vents
Les pachydermes au travail

Notre meilleur souvenir de Jaipur reste le cours de cuisine organisé dans l’intimité d’une charmante et accueillante famille. Après une balade dans l’un des marchés locaux de la ville, nous avons participé à la préparation du repas tout en discutant des traditions familiales en Inde ! Assis sur les tapis, fiers de notre production, nous avons ensuite dégusté le riz, le dahl de lentilles épicé et le curry de légumes dans des plateaux compartimentés pour ne pas mélanger les saveurs. Le pain traditionnel local, le chapati, une sorte de galette soufflée cuite à la poêle, roulé en cornet pour mieux manger les plats en sauce, fut une véritable révélation culinaire !

Préparation du repas

BUNDI : Kukki absolument !

L’habit ne fait pas le guide ! Rien ne laissait présager que ce vieil homme, assis sur sa pétrolette se révèlerait être
le meilleur guide de tout notre voyage ! Nous avons compris un peu plus tard que Kukki était aussi un archéologue réputé dans tout le Rajasthan. Avec lui, nous avons visité plusieurs baoris, des puits dont la richesse architecturale et ornementale reflétait à une certaine époque le pouvoir des plus riches. Le Rani-ki-Baori est un incontournable !
L’ascension du fort Taragarh fut sportive et mémorable ! Elle commença par une mise en garde du gardien contre
les macaques du site. Ils étaient partout ! Alors que nous marchions le long des remparts, les singes, eux,
marchaient dessus, sautant de merlon en merlon sans se soucier de nous. Rassurés par Kukki, nous
avons poursuivi notre visite et écouté avec délice les légendes racontées sur les magnifiques fresques et mosaïques.

Notre guide Kukki
Le Baori
Le fort Taragahr

UDAIPUR : entre la vache et le millet !

Udaipur, la ville des lacs, souvent appelée la Venise de l’Est, est connue pour son City Palace mais c’est aussi l’une des destinations touristiques les plus populaires d’Inde.
Vadrouiller dans les petites rues de la ville s’avère vite compliqué. Cela grouille de monde et de marchands parfois un peu trop « insistants ». Nous avons opté pour une visite découverte à vélo pour nous fondre dans la vie palpitante des ruelles encombrées.
Entre les vaches sacrées à éviter, les motos allant et venant dans tous les sens, les piétons indisciplinés, les voitures roulant à gauche, nous étions contents de quitter la ville pour longer le lac Pichola et monter dans les collines environnantes. Nous y avons traversé des villages et même rencontré un agriculteur qui nous a invités à discuter à l’ombre de sa cabane. Il nous a expliqué la belle tradition des villageois consistant à préparer chaque matin un repas pour les vaches sacrées en liberté qui se présentent à leurs portes.
A Udaipur, nous avons également testé un restaurant végétarien dont les plats savoureux ne sont qu’à base de millet. Nous en avons découvert les grandes valeurs nutritionnelles. L’Inde mise désormais sur cette céréale, une des plus anciennes de l’Histoire, pour faire face au changement climatique et garantir la sécurité alimentaire de sa population.

Udaipur
La vache sacrée
Notre très bon resto

C’était un avant-goût. L’Inde n’a pas fini de nous étonner !
Il y aura une autre fois !

Carnet pratique

Notre itinéraire

Période de visite : Le Rajasthan se visite principalement pendant la saison sèche, d’octobre à mars. Nous y sommes allés début février. La température était douce avec un peu de fraicheur le soir. Il faut éviter mai-juin, période plus chaude.

  • Compagnie aérienne : Vistara
  • Hotels :
  • A Jaipur : petit hôtel familial coquet, propre et très accueillant – Ikaki Niwas
  • A Bundi : heritage hôtel, charmant, belle architecture et bien situé – Bundi Haveli
  • A Udaipur : heritage hôtel, assez grand, belle architecture et bien situé – Karohi Haveli
  • Un restaurant :
  • Restaurant d’Udaipur – Millet of Mewar
  • Guide à Bundi :
  • Contacter Kukki, notre guide anglophone, +91 979975436
  • Cours de cuisine à Jaipur :
  • Contacter Mr Pushpendra, +91 9887222690
  • Balade à vélo :
  • à Udaipur, Roolin Pebbles, +91 9680307844
  • Notre agence de voyage :
  • Shanti travel

ANNE SUQUET

Découvrez un autre voyage en Inde, celui de Marie-Hélène dans le Tamil Nadu et le Kerala.

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.