vOilah! est de retour. Heureux francophiles que nous sommes.
Comme le printemps, il annonce les jolies fleurs, la sève de la passion et un panier bien garni jusqu’au 26 mai. Pour fêter ça, Singapour Live a même eu le privilège de rencontrer l’Ambassadrice de France, son Excellence Minh-di Tang.
L’occasion d’une papote éclairante autour du festival, sa mission et les enjeux de la coopération culturelle à un an du 60e anniversaire de nos relations bilatérales.

vOilah! revient tous les ans. Mais est-ce que les Singapouriens le connaissent vraiment ?

Oui, la notoriété est là. vOilah! fait partie des marqueurs du calendrier annuel des festivités locales. C’est un temps fort apprécié, bien connu de tous et visible.
Maintenant nous voulons aller plus loin, que davantage de Singapouriens franchissent le pas de participer aux événements. L’an dernier, le concert « Jazz au jardin » avait rassemblé plus de 4000 personnes. Avoir réussi à les déplacer, en famille, un dimanche, en plein air, c’était déjà un beau succès… que l’on espère avoir reproduit et même dépassé cette année.
Notre objectif est faire venir encore plus de monde, de conquérir le grand public.

« Jazz au Jardin » c’est toujours un succès

Votre recette?

Pour les inciter à venir, on part à leur rencontre en ville, dans les quartiers centraux, près des malls.
On élargit l’éventail des événements afin que chacun puisse trouver quelque chose. On ouvre la programmation aux grands rendez-vous comme aux plus petits, du gratuit au plus chic, du populaire au plus pointu, du classique à l’inédit.
Toutes les formes sont proposées : spectacles, concerts, expositions, films, mais aussi documentaires, colloques, conférences.
Et puis on cherche sans cesse à créer des ponts, à tisser des liens. vOilah ! est un festival franco-singapourien.
Il s’associe avec des partenaires locaux qui accueillent, interviennent, s’intègrent et en deviennent co-acteurs.

Au fond quelle est l’ambition de vOilah!, exposer une vitrine de France à Singapour?

« Sa vocation, c’est de dévoiler le cœur de la culture française, dans toute son étendue, son actualité et sa diversité.
Mais notre définition de la culture est extrêmement large.

À Singapour, la France porte déjà l’image de la sophistication, de l’excellence et de l’exigence. Elle sera illustrée par le fil rouge de cette édition : la passion, par ses invités exceptionnels (Xavier de Maistre, Nour Ayadi, Hubert le Gall…), ses icônes, ses légendes… 

Xavier de Maistre, l’un des visages de l’excellence

Ce n’est pas tout. Notre ambition est de compléter cette image, en montrant que la France est également à la pointe de l’innovation, de la modernité et de la créativité dans tous les domaines. Surtout ceux où les Singapouriens ne nous attendent pas et ne nous connaissent pas suffisamment.

Par exemple?

L’IA, c’est aussi de la culture

– En matière de technologie: nous allons réunir des experts autour des défis de l’intelligence artificielle. Dans un pays aussi techno-friendly que Singapour, il sera particulièrement intéressant d’ouvrir le dialogue et de pouvoir exposer un point de vue européen innovant.
– Sur la santé des femmes: avec un gala et puis la projection du documentaire « Serendipity » de Prune Nourry. La France montrera qu’elle est active sur le sujet.
– Sur les questions d’environnement: avec un forum de trois jours qui portera sur la Nature dans la Ville, réunissant de nombreux spécialistes. Un sujet évident dans la cité-jardin et en plein dans notre actualité commune avec Singapour, puisque le président de la République française vient de lancer « l’année conjointe de la durabilité », en recevant le futur premier ministre Lawrence Wong à Paris.

Modernité et innovation dans l’art également?

Les arts urbains, résolument contemporains

Naturellement. C’est l’un des domaines où vOilah! va pouvoir le mieux montrer que la culture française est moderne, ouverte à tous et qu’elle peut parler à tout le monde.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est MQ6A9765-GregPoissonnier.jpg
Artletics, un air de JO à Somerset

Le grand public pourra l’apprécier à la clôture du festival en participant à « Artletics ». Un grand événement gratuit, ouvert à tous, organisé avec Art Outreach, qui va mixer sports urbains et arts urbains avec démonstration de skateboard, BMX, Parkour, street art, art jam, fresques murales… Le tout en pleine ville, à Somerset, comme un magnifique écho aux Jeux Olympiques de Paris et aux athlètes qui évolueront sur la Place de la Concorde cet été.

Moby Dick, la modernité de l’ancestral

Enfin pour les arts de la scène, « Moby Dick » va proposer une forme totalement novatrice de théâtre de marionnettes. C’est un spectacle fort, qui fait aussi l’ouverture du festival SIFA, où l’artiste réinvente une forme traditionnelle en lui donnant une modernité vibrante. Tout comme le Wild Rice Theatre réadaptait « Tartuffe » de Molière en ouverture de vOilah!, prouvant que notre patrimoine classique est universel et reste pertinent au 21es.

Propos recueillis par LdR

Festival vOilah ! jusqu'au 26 mai à Singapour 
Tout le programme sur https://www.voilah.sg/france-singapore-festival-2024/.

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.