Morsure de serpents, piqûres d’insectes, coup de chaud, brûlure de peau, chute à vélo… On a beau vivre au paradis, les dangers guettent sous l’Equateur.
Alors vous réagissez comment, vous, face aux accidents du quotidien : tétanisé, dégoûté ou secouriste improvisé ?

Inutile de lire des statistiques pour constater qu’on n’a pas tous les bons réflexes en matière de santé. Et pourtant ils sont essentiels, surtout quand la situation peut virer à l’urgence en quelques minutes. La clé : prévenir, éviter. Et se former régulièrement.

Bonne nouvelle, Dorine propose des sessions en français à Singapour pour tous les âges. On en a profité pour lui poser quelques questions.

Quels sont les accidents les plus fréquents à Singapour ?

  • Les malaises dus à la chaleur, souvent liés à l’effort physique et à la déshydratation, qui vont des maux de tête à la perte de connaissance.
  • Les morsures de serpents, qui peuvent aller de la simple sensation d’un courant électrique à la paralysie d’un membre.
    Sur les 67 espèces qui habitent l’île, seules 4 sont vraiment venimeuses  : Oriental Whip Snake (moy. venimeux), Paradise Tree Snake  (moy. venimeux), Black Spitting Cobra (très venimeux), Wagler’s Pit Viper (très venimeuse).
    Pour les inquiets, plus d’infos sur les serpents, cliquez ici.
  • Les piqûres de méduse : que l’on trouve dans l’eau donc, celle de la box jellyfish peut être mortelle.
  • Et bien sûr comme partout : alcool mal géré chez les jeunes… et les moins jeunes, étouffement des enfants ou des personnes âgés, mais aussi les accidents domestiques, les chutes, les accidents de la route et les arrêts cardiaques.
Qu’il est mignon ce Paradise Tree Snake

Tu rappelles qu’au départ l’organisation des secours sur le territoire est excellente…

À Singapour, les secours sont censés pouvoir arriver n’importe où en moins de 8 minutes. Il y a le numéro d’urgence : 995 pour l’ambulance et les pompiers (999 pour la police).
L’île a un gros maillage d’hôpitaux, des défibrillateurs disposés partout dans les condos, les HDB, les stations de métro, les malls

Mais ce n’est pas toujours suffisant…  

Quand la situation l’impose, il faut savoir réagir seul, vite et bien.
Quand l’intervention est vitale dans les 5 min, en cas d’étouffement, d’arrêt cardiaque…
Quand les secours sont un peu trop loin, cas de l’accident au milieu de la jungle, du réservoir…
Ou juste pour éviter qu’un problème ne s’aggrave rapidement, (comme une plaie qui s’infecte, la cicatrisation reste compliquée par ici).

Est-ce qu’il y a des gestes à proscrire ?

Il y en a des tas…
Dans la panique : oublier de mettre quelqu’un en PLS (position latérale de sécurité), déplacer un blessé fracturé, donner des claques dans le dos quand l’étouffement n’est pas total, ne pas tenter le défibrillateur …
Ou encore refuser d’appeler les secours, s’improviser médecin en donnant son médicament favori, utiliser les recettes de grand-mère du style : faire un garot ou uriner sur des piqûres pour les soulager (vive les bactéries !).

Bon à savoir :  A Singapour, il est obligatoire de demander à toute personne son approbation d’être touchée ou manipulée, quelle que soit la gravité de son état, même en cas extrême !!

Si si vous allez y arriver, c’est vital

Alors quels sont les bons gestes à appliquer?

C’est justement pour les apprendre qu’il faut suivre une formation mais l’offrir aussi à Sam’, à Agathe, à sa helper !
– Parce que le pépin arrive le plus souvent juste à côté de soi et que 9 fois sur 10 il concerne un proche
– Parce que face à la situation il y a souvent de la panique, de l’émotion

Parce que bien réagir permet de sauver une vie dans les situations d’urgence (type AVC).
– Parce que les gestes ça s’apprend et ça s’oublie aussi vite, d’où la nécessité de se former régulièrement, idéalement tous les 2 ans
– Parce que ça s’apprend tôt, dès 10 ans. A cette âge, on peut déjà savoir alerter et mettre en position « PLS » .


En attendant, on peut déjà suivre ces règles d’or :
Protéger la victime, examiner la situation, alerter les secours, effectuer les premiers gestes. Dans cet ordre :
– En situation de danger, se protéger soi-même avant de porter secours aux autres.
– Effectuer les premiers gestes mais toujours appeler les secours ou un médecin derrière.

Et quelques conseils de base :
– Face à un accident : éviter les attroupements et de filmer les scènes, rassurer la personne, lui parler, ne pas lui transmettre son stress…
– En cas de malaise : mettre la personne à l’abri de la chaleur, hydrater, mettre au repos, penser à la glace
– Quand il y a eu morsure : mettre le membre infecté au repos, l’immobiliser, désinfecter, appeler les secours et rassurer. Ce sont les hôpitaux qui feront le nécessaire derrière.
– Anticiper quand on va se balader à l’extérieur, en emportant de l’eau, une trousse de premiers secours, en portant des vêtements couvrants et grandes chaussettes dans les parcs.

Se former à Singapour avec Dorine…
Pharmacienne de métier, Dorine a lancé ses formations à Singapour en français pour tous ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais.
Les formations 3P2S, se font à tout âge, en français et en petit groupe. Des formations sympas, actives, efficaces (on a testé !).
Elles couvrent tout, de la petite plaie saignement de nez jusqu’à l’arrêt cardiaque avec apprentissage de l’utilisation du défibrillateur. 2 sessions de 3h30 pour les adultes. 1 session de 3h pour les enfants  Et sans doute un jour en anglais pour les helpers...
3p2sformation@gmail.com
Insta : 3p2s_formation

Propos recueillis par LdR

Et pour en savoir plus sur la faune de Singapour, de la fourmi au crocodile, c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.