Le Mémorial Sun Yat Sen Nanyang ferme en septembre pour un relooking de deux ans. Si vous n’y êtes jamais entré, c’est le moment d’aller faire un tour à Balestier où se trouvent le Mémorial… et d’autres pépites qui raviront les foodies, les fans d’architecture ou de balade au vert.

D’abord découvrir le Mémorial

Réserver une visite auprès de Phanie, la spécialiste francophone, guide bénévole, formée chez les F.O.M. (Friends of Museum).

Elle est passionnante et donne toutes les clés pour le comprendre, ce site à l’écart des sentiers classiques. Car l’appréciation en solo est ardue à moins d’avoir un solide bagage culturel au départ…
En ouvrant les portes, Phanie raconte non seulement l’histoire de la jolie villa construite en 1902 par le magnat du caoutchouc Teo Eng Hock, proposée ensuite à son ami Sun Yat Sen débarqué à Singapour, pour y installer son QG politique, réunir ses soutiens à Nanyang, diffuser ses idées et organiser la Révolution en Chine qui aboutira en 1911 après différents soulèvements. (Voir notre article sur SYT)

Mais à travers lui, elle plonge surtout au cœur d’une société dont on oublie parfois l’importance cruciale, celle de la communauté chinoise de l’époque.Notables, hommes d’affaires, chefs de clans, hommes d’influences…
Qui étaient-ils, comment étaient-ils organisés, comment aidaient-ils leurs pairs, quelles idées défendaient-ils, quel rôle ont-ils ont joué au cœur de la présence britannique, jusqu’à la guerre et pendant l’occupation japonaise ? En naviguant entre les noms, les figures, les reconstitutions, quelques objets (la plupart ont disparu à la guerre), on tire les ficelles, on renoue le puzzle, on en retrouve les pièces aujourd’hui…

Et on franchit un pas de plus dans la compréhension de la culture singapourienne contemporaine. En se disant que les valeurs et le système de pensée de l’époque ont visiblement contribué à forger sa forte identité.

Sun Yat Sen Nanyang Memorial Hall. 12 Tai Gin Road, Singapore 32787
Phanie est dispo sur demande, contactez là au +65 8752 1425.
Pour les visites en anglais, renseignez-vous directement au Memorial ou consultez son agenda en ligne.

Ensuite déjeuner dans un des nombreux restos de Balestier

Le quartier regorge d’adresses pour un déjeuner couleur locale. Si vous êtes un inconditionnel du Chicken Rice, tentez l’un des meilleurs de Singapour, au 342 Balestier Road. La famille Loy Kee officie ici depuis 3 générations, a gagné de multiples récompenses et a même été adoubée par le guide Michelin.

Le meilleur chicken rice de Singapour

Sur Balestier, vous trouverez de bonnes adresses pour l’incontournable Bak Kut Teh dont SG Live se régale (tout savoir sur le Bak Kut Teh ici). La famille Yap propose depuis 50 ans  la fameuse pork rib soup à deux adresses.  Au 365, le resto d’origine – sans clim et dans son jus, ouvert 24/24 – et au 369 la version cosy avec clim. N’oubliez pas de commander le thé et les youtiao de rigueur pour accompagner ce plat parfumé et réhydratant !
Et pour le dessert, filez chez Monsieur Hang, célèbre pour ses gelées d’herbes et de tortues qui soignent tout, de l’acné aux problèmes digestifs. Il est au 414 Balestier road (The Original Herb Shop). A moins que vous ne préfériez plus roboratif ? Testez alors le Tau Sar Piah (biscuit fourré à la pâte de haricot) à l’honneur sur Balestier. Allez au numéro 639 chez l’emblématique Loong Fatt dont la boutique a gardé l’esprit coffee shop et découvrez des versions salées/sucrées de cette pâtisserie reconstituante !

Jeter un oeil sur le patrimoine du quartier

Bien sûr, quelques édifices religieux…Difficile de faire ici un inventaire exhaustif des temples du quartier. En sortant du Memorial, allez voir tout à côté le temple Birman dont le Bouddha est multiauréolé de leds. Au 249 de la rue Balestier, ne manquez pas le tout 1er temple du quartier, établi par les Hokkiens qui travaillaient sur les plantations de canne à sucre.  A quelques mètres, se trouve l’un des derniers petits théâtres d’opéra chinois où on donne encore des spectacles et notamment à l’occasion de la fête des fantômes affamés.

Le temple taoïste Hokkien et le théâtre

Au 230, notez cet immeuble heritage aux lignes géométriques et épurées, typiquement art deco construit dans les années 50 et restauré récemment.

Plus loin, au 279, arrêtez-vous devant Balestier Point, un immeuble inspiré par Habitat 67, un complexe qui se trouve à Montréal et conçu par l’architecte du MBS Moshe Safdie

En face, admirez la série de shophouses de style baroque chinois qui combine des motifs colorés de fleurs et d’animaux mythiques.

Plus loin, vous trouverez les rues Pegu et Martaban garnies de jolies terrace houses sorties de terre entre 1920 et 1940. Arrêtez-vous au numéro 13 de la rue Martaban et découvrez la maison rénovée par le cabinet RBA récompensé pour son travail (le plan et  les photos de l’intérieur à découvrir ici.)

Rue Martaban

Enfin, si vous êtes fan de « fresques murales », sachez que Balestier a la sienne. Au numéro 471, le peintre muraliste Jaxton conte l’histoire du quartier : plantation de cannes à sucre, tigres en balade, marché de Whampoa…et cinéma car les studios de Singapour, aujourd’hui disparus, se trouvaient à Balestier. Pas étonnant que Shaw y ait toujours un cinéma que vous trouverez dans son tout nouveau mall au numéro 360.

Un bout du mural de Jaxton

Et/ou se balader le long de la rivière

Si vous préférez vous éloigner de la bruyante Balestier road, marchez du coté de la Whampoa river. Allez au Whampoa market, traversez le marché puis les deux foodcourts  qui se succèdent. Pénétrez dans le HDB – entre les 2 blocs, 86 et 87 – par le passage très animé qui permet de rejoindre la rivière. Puis partez sur la droite. Changez de rive pour découvrir les oiseaux et leurs propriétaires qui prennent l’air. Longez la Whampoa river puis la Kallang river…Vous pouvez reprendre le métro à Stadium (la plus belle station de Singapour) ou enchainer jusqu’au Marina barrage ! Bonne balade !

Il attend votre visite…



LdR et MoG

3 Commentaires

  1. Passionnant ! On rêve de (re)visiter le quartier, de découvrir la maison de Sun Yat sen, et de faire le parcours gastronomique ! Merci Marie-Odile !

  2. Merci beaucoup on a fait le tour proposé samedi dernier et on a beaucoup aimé. C’est un quartier que l’on ne connaissait pas et les indications étaient parfaites. N’hésitez pas à nous proposer d’autres tours qui sortent des sentiers battus.

    • Merci Lauren pour ce retour qui nous fait chaud au cœur ! Nous sommes ravis que l’article vous ait été utile et que ce quartier – pour lequel nous avons un petit faible – vous ait séduite. Pour d’autres découvertes, continuez à nous suivre !

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.