Encore une fête pour faire la fête ! Le Dragon Boat Festival est l’occasion d’assister aux courses de bateau et de découvrir un bout de la gastronomie chinoise. Retour sur les origines de cette tradition, bien vivante à Singapour.

Une fête ancrée dans le calendrier lunaire chinois

Le Dragon Boat Festival est célébré cette année le 10 juin et toujours le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois. Pour cette raison, on l’appelle aussi le double fifth festival. Comme vous l’avez constaté, la fête n’est pas chômée… Eh oui, pour le Dragon Boat Festival, il est plutôt prévu de ramer!

Mais d’où vient le Dragon Boat Festival ?

D’abord la vénération du dragon

Le dragon a une place centrale dans la mythologie chinoise. Il incarne la force, le pouvoir, promet l’abondance et la prospérité. Dans des temps anciens, on l’imaginait habiter les rivières, les fleuves, les lacs et contrôler le soleil et la pluie. Alors au solstice d’été, date à laquelle on replantait le riz, les paysans faisaient des offrandes au dragon pour en obtenir les faveurs. Et toujours à cette période de l’année, les pêcheurs, eux, embarquaient sur des bateaux en forme de dragon pour apaiser les esprits de la bête.

Puis une célébration du poète Qu Yuan

La légende associée à cette fête, sans doute la plus connue à Singapour, serait celle du conseiller politique et poète Qu Yuan (300 ans avt JC). Fidèle et loyal serviteur du Roi Huai, il se fit piéger par des opposants politiques. Banni de la cour, il se jeta de désespoir dans la rivière Miluo. Le peuple, qui n’est pas dupe, partit à la rescousse.  Il s’agissait de canaliser les poissons mangeurs d’hommes. Pour éviter qu’ils s’attaquent à Qu Yuan, on les gava de boulettes de riz  et on les chassa à coups de pagaie et de frappes de tambour… Malheureusement, la manœuvre ne porta pas ses fruits et le corps de Qu Yuan ne refit jamais surface. Mais depuis, on célèbre l’homme à l’occasion du Dragon Festival Boat en pagayant fort sur la rivière et en mangeant des boulettes de riz.

Le Dragon Boat Festival à Singapour

La course de bateau-dragon

Vous avez peut-être aperçu récemment des rameurs sur la Kallang River ou sur les eaux du réservoir de Bedok… Car ils s’entrainent en vue de la prochaine course de Dragon Boat et notamment de la SDBF (Singapore Dragon Boat Festival)

Sur ces bateaux longs et étroits ornés de têtes de dragon, ils sont une vingtaine par coque à ramer. À l’avant, se tient le batteur qui donne la cadence à coups de tambour. A l’arrière de l’équipage, le « barreur » tient le gouvernail.

Image Unsplash

L’épreuve autrefois courue en mer l’est aujourd’hui en eaux calmes et sur une distance de 500 à 1000 mètres. De nombreuses équipes s’affronteront lors de la SDBF : des clubs, des écoles, des universités, des femmes, des hommes… Pas d’équipe française au programme mais des équipes canadienne, japonaise, australienne, britanniqueLe spectacle est gratuit et vaut le coup d’œil.

Et aussi, un festin de boulettes de riz

Il faut bien que le ventre soit plein pour que la fête soit entière ! A l’occasion du Dragon Festival Boat, on se remplit de boulettes de riz appelées à Singapour Chang. Enveloppées de feuilles de bambou, elles sont souvent farcies de porc, de châtaignes d’eau et de champignons (Bak Chang). Mais elles peuvent être aussi nature, trempées dans du sirop de gula melaka et consommées comme une friandise (Kee chang). Vous verrez un peu partout ces boulettes mais Kim Choo à Joo Chiat est la maison traditionnelle pour les consommer…

Infos pratiques :
SDBF à Bedok Reservoir : épreuves les 22 et 23 juin 2024 de 8h30 à 17h00. Tout le programme ici.
Kim Choo Joo Chiat : pour goûter aux traditionnels Changs, le menu à découvrir ici.  

MOG

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.