Dans notre vie frénétique d’expatriés, faite de déménagements, d’emménagements et de tentatives d’équilibre (entre les 2…), toujours à la recherche d’un plus grande efficacité, nous avons eu la grande chance de rencontrer Nathalie Ricaud

Rencontre avec …

D’abord entre nous, nous avons murmuré :

«tu sais, la « Marie Kondo » Française,
-Tu sais, celle qui est installée à Singapour depuis si longtemps.
-Mais bien sûr, ce nouveau concept qui…
-Mais de qui, de quoi parlons nous au juste?
-Raconte»

Elle est arrivée, bien nette et bien rangée, à l’heure pile, peut-être un peu en avance. Discrète et en même temps une jolie présence hors du temps, qui tout de suite pose la conversation.

Une sorte d’urgence

nous avait poussé à organiser ce rendez-vous : le déménagement d’Adèle fin juin (évidemment les noms seront modifiés pour plus de discrétion, mais n’hésitez pas à nous contacter en MP si vous avez besoin d’un canapé Ikea, modèle Kivik couleur beige)

Avant de vous immerger dans cet article, voilà quelques éléments qui vous permettront de déterminer s’il vous est destiné.

  • Vous déménagez ?
  • Vous avez du mal à vous débarrasser de vos T-shirts de quand vous aviez 17 ans?
  • Vous avez gardé les magazines de l’année 2013?
  • Vous ne jetez jamais un seul papier?
  • Vous conservez les talons de vos billets d’avion?
  • Vous accumulez les sous-vêtements usés
  • Vous amassez les cadeaux non ouverts,
  • Vous collectionnez les capsules de Perrier,
  • Vous bibelotez le dimanche aux Puces,
  • Vous ramassez, réunissez, entassez.

Si vous avez répondu non à toutes ces allégations, alors ne perdez pas votre temps, passez votre chemin. Si jamais vous pouvez vous reconnaître dans au moins une de ces affirmations, suivez-nous.

N’ayez pas honte,

les clients de Nathalie sont comme vous : des expatriés super habitués des déménagements qui trainent derrière eux quelques cartons datant d’on ne sait plus quand, qui contiennent on ne sait plus quoi. Des amateurs éclairés, accumulateurs chevronnés, tous des gens qui aiment les objets et s’attachent aux choses, surtout à celles qui ne servent à rien. 

Nous allons vous expliquer,

Nathalie a eu la gentillesse de partager tous ses secrets. Son rôle, pourrait être celui d’un coach, d’une accompagnatrice, d’un psy ou d’une nounou, et bien sûr, tout à la fois.

Comment ça se passe en vrai, dans la vraie vie?
Un soir vous craquez, à l’occasion de votre départ de Singapour, votre conjoint souhaite se séparer de votre collection d’ours en peluche et ça vous fend le cœur, vous êtes au bord de la crise de nerfs et vous envisagez de le quitter afin de sauver votre ménagerie. Il n’y a pas de doute, il est temps d’agir !

Nathalie range depuis qu’elle est toute petite.

C’est son fil conducteur à elle.

À l’âge de 10 ans, elle a commencé à organiser la maison de ses parents puis celles des amis de la famille… Bref elle est tombée dedans toute petite. Après des études de logistique et 20 ans dans le domaine, elle s’établit il y a 6 ans en tant qu’organisatrice professionnelle 

Aujourd’hui elle se diversifie avec des talks pour des sociétés telles que Ikea et Airbnb et organise des ateliers.

C’est bien de savoir de quoi on parle…

Elle vient chez vous en toute discrétion. Comme une copine qui vous veut du bien. Pas de panique, elle va vous amener avec doigté à faire ce travail dans la bonne humeur.

Pour commencer, on fait un tour de la maison

afin d’avoir une idée de l’enjeu. Ensuite, Nathalie va vous faire parler, vous épancher, vous introspecter. Quels sont vos blocages? Et d’où viennent vos peurs? Qu’est-ce qui vous attache à tant de souvenirs, sont-ce de bons ou des mauvais souvenirs, valent ils vraiment la peine de rester avec vous? Il y a tant de comportements qui nous dépassent.

Mais, comme nous n’avons pas le temps de faire une psychothérapie complète, que le déménagement est prévu pour Juin, que Georges va rentrer mercredi de Bengalore, pas le temps d’aller au fond des choses.

Nathalie a quelques bonnes recettes efficaces en diable qui s’articulent comme suit:

trier, ranger,  donner, vendre, organiser.


Ça peut se faire dans l’ordre qui vous plait le plus.
Une fois qu’elle vous a cerné, elle va mettre en place une méthode adaptée à vos problématiques. 

Par exemple, la cuisine :

on apprend à ranger les moules à cannelés devant puisqu’on les utilise toutes les semaines. Les verres de mamie Odette, un moment promis à rejoindre le haut des placards, finiront à la brocante du coin car Mamie Odette (la belle-mère du beau-frère de la Tante Anne) n’était pas si sympa que ça. Son souvenir vous donne le blues. Des ustensiles de cuisine, on ne gardera qu’un seul exemplaire, celui dont on se sert. Chaque chose à sa place et une bonne dose de logique feront le reste.

Une fois que vous avez compris comment ranger vos affaires, vous pouvez appliquer les mêmes recettes à toutes les pièces: garder près de soi le plus souvent utilisé, les objets du quotidien.

On se débarrasse du superflu et de ce qui vous pèse. Et des mauvais souvenirs en même temps que des objets qui prennent la poussière.

C’est là que les conseils de Nathalie se font précieux.

Elle est plus fine et moins directive que la belle Marie Kondo qui après un tendre bisou vous envoie tout le placard aux Puces. 

Nathalie évalue et organise. On a le droit de garder sauf si ça vous rend trop malheureux. Son carnet d’adresses est bourré d’institution qui recyclent, récupèrent, revendent,  réutilisent et redistribuent. Grace à elle vous pouvez donner ou vendre avec ingéniosité. Vous trouverez toutes ces adresses disponibles sur sa newsletter en vous inscrivant (c’est gratuit).

Elle vous conseille de commencer par le facile:

surtout pas les papiers! Pourtant les papiers, vous me direz que ça n’a pas une grande valeur sentimentale?  Non, mais des papiers, Nathalie m’a dit que j’en ai au moins 100 fois plus que des vêtements !

Difficile à admettre, mais ça s’applique même à la plus fashionista des Singapouriennes. Et il faut donc autant de temps pour se débarrasser d’un papier que d’une robe, du coup ça vous met le moral dans des chaussettes de commencer par une pile de lettres qui va vous prendre 1h30 de rangement qui ne se verra pas. 

Si vous déménagez,

la méthode est un peu différente car parfois les contraintes sont plus nombreuses : si vous réduisez votre espace de vie ou que vous rentrez dans une maison déjà meublée, il va falloir accepter de laisser quelques grosses pièces. Du coup là encore, on fait un tour de la maison avec Nathalie, ce qui permet déjà de regarder, réfléchir et prendre du recul. Parler et dédramatiser, c’est la clé.
Le plus étonnant avec Nathalie, c’est que même lorsqu’on a compris la technique, elle a encore des choses à nous apprendre.

Nous pensions que sa clientèle était surtout faite d’expats qui déménagent et ne savent plus comment faire entrer leur maison dans des cartons. Mais, pas du tout, elle a de plus en plus de jeunes qui veulent dégager un nouvel espace afin d’organiser différemment leur lieu de vie. Et dans un pays comme Singapour avec une mass consommation florissante, on peut commencer très jeune à être débordé par les objets. Les jeunes actifs accumulent tellement vite qu’ils n’ont plus le temps de trier, ranger ou donner au fur à mesure.

Par exemple: l’arrivée d’un bébé

est synonyme de besoin d’une nouvelle chambre pour mettre le lit et peut être les jeux de l’enfant. 

Un nouveau job et pourquoi pas un espace de travail à la maison ?

Et bien sûr un retour au bercail dans une maison plus petite, parfois déjà meublée. Nathalie a les adresses qui vous permettent d’envisager une nouvelle vie pour votre canapé ou vos housses de couettes. 

En plus de ranger notre maison, on fait des heureux.

Un dernier conseil, surtout ne faites pas une surprise à votre aimé. Essayer de lui subtiliser en cachette sa Wii en pensant qu’il ne s’est rendra pas compte, c’est comme faire disparaître le doudou du petit dernier à son insu. Ça peut vraiment vous emmener dans des conflits hors d’échelle. (Voir le début de l’article)

Une dernière remarque assez inattendue: une fois que la maison est bien rangée, plus un carton du précédent déménagement, prête pour de nouvelles aventures, éventuellement dans les starting-blocks pour la prochaine destination, la paix faite avec les placards brouillés. C’est généralement votre conjoint qui demande sa part «c’est qui ta copine miracle qui t’a aidé à ranger ton bureau? ». Et hop c’est reparti pour quelques séances avec George qui lui aussi a envie d’un coup de pouce et qu’on l’aide à s’occuper de ses petites affaires. Ben oui, y’a pas de raison …

Sophie Merlin

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.