Choisir sa maison à Singapour, ou le début d’une croisade. Oui, votre compte Instagram est important…les palmiers, la piscine, la Jaguar on comprend. Mais au moment de choisir votre maison écoutez quelques avis d’expertes…

Élargir le champs de ses réflexions?

En débarquant à Singapour, on s’imagine de passage, car c’est un contrat de 3 ans qui est signé, mais il se pourrait bien que vous y restiez longtemps, très longtemps … 

  • Vous pourriez tomber enceinte, donc il vous faut un endroit facile d’accès
  • Imaginez que vous fêtiez les 13 ans de ce bébé (ça grandit tellement vite), il vous faut un lieu facile d’entretien
  • Et si vous accueilliez votre belle-mère presque adulée, il vous faut un endroit large avec de vastes allées où faire circuler son fauteuil roulant.
  • Parfois, les assiettes volent. Cherchez donc un endroit insonorisé (good luck).
  • Et pour les amis de passage, dénichez un quartier central et calme à la fois
  • La vie est aussi faite de pleurs et de chagrins bien épais, il vous faut un endroit cocooning confortable qui puisse bercer tous vos états d’âmes
  • Et si on adoptait un chien? pensez à un endroit qui accepte les animaux avec bienveillance et souplesse.
  • Une reconversion en prof de Zumba? Trouvez une résidence qui autorise officiellement les allées et venues des futurs élèves.

Il faut donc tout envisager: ça élargira le champ de vos réflexions…

Les règles de base

Vous allez passer une tranche de vie ici et quelle que soit la durée de celle-ci, n’oubliez jamais

la règle numéro 1:

Vous êtes peut-être ici pour toujours ; ne jamais négliger le choix de la maison : ce choix est CAPITAL. Sinon vous pourriez rentrer dans la catégorie des familles qui déménagent tous les 2 ans au gré du bail et des saisons des pluies.

la règle numéro 2:

Prendre le temps de sillonner et humer la ville; vous devez faire votre nid quelque part. Il faut comparer au moins 3 quartiers pour trancher et choisir celui qui convient le mieux. 

la règle numéro 3:

Activer la décoration et se débarrasser de tous les cartons au plus vite;  créer un espace qui donne l’impression à chaque visiteur, que ce soit le livreur d’eau ou votre grand-père, que vous habitez là depuis toujours.

Les questions récurrentes

Localisation

Habiter près de l’école ou près du bureau, entre les deux? Selon vos impératifs de fonctionnement, vous allez définir qui mérite de faire le trajet…

Repérer une ligne de métro et ne pas la négliger; ou étudier le plan des bus. Quand il pleut et que l’on pourrait croire à la fin imminente du monde, il est fort compliqué de dénicher un taxi. Les moyens de transport en commun sont ici parmi les meilleurs au monde et ne cessent de s’améliorer pour le confort de tous.

Maison ou condo?

Maison ou condo: il faut être honnête avec le fait que le concept de condo est ultra pratique quand on arrive. On multiplie les possibilités de rencontrer ses voisins et ainsi de compiler des informations sur les façons de vivre. L’île est multiculturelle, il s’agit de tenter de comprendre au sens large dans un premier temps.

Vous pouvez avoir plein de surprises dans une maison. Car l’éventail est large: les problèmes d’humidité sont fréquents et les termites sont fort gourmands, les moustiques peuvent ravager votre décolleté en quelques minutes, mais ça ne veut pas forcement présumer du caractère ultra boisé de votre voisinage.

Le bruit

Méfiez-vous des aires de jeux trop proches de votre future maison; on a tous un jour ou l’autre des voisins qui aiment envoyer leurs petits au toboggan le samedi matin dès 8h30 pour finir leur nuit sereinement. 

Garcons chantant-logement singapour
Debout c’est samedi!

Prévoyez donc une visite de votre futur lieu de vie le samedi matin, histoire de voir le niveau de fréquentation des espaces qui se situent près de vos futures fenêtres. C’est ainsi que vous découvrirez que le condo est en fait un solide rassemblement d’une autre communauté et que finalement, leur jovialité versus les cris des petits, votre coeur a des chances de vous pousser ailleurs… 

Essayez de vous renseigner sur les projets de travaux autour de votre future résidence. Certains de nos lecteurs ont vécu jusqu’à 12 projets de rénovation et/ou de construction sur un panorama à 360 degrés sur une durée de 5 ans. L’article de Paris-Singapore vous aidera.

immeuble détruit
Attention au bruit

On vous menacera parfois d’une future vente « en bloc »; n’ayez pas trop de sueur visqueuse dans le dos, il peut finalement se passer 8 ans avant la vente de la totalité de votre future résidence, les propriétaires ici étant très riches et du coup très/trop ambitieux sur les prix de vente. Vous aurez eu le temps d’essuyer des plâtres dans plusieurs “kampong” avant que la dite vente n’ait eu lieu. En revanche si la vente en bloc a déjà eu lieu et que le si joli condo suranné devant votre balcon a été vendu…méfiance, les travaux vont démarrer environ deux ans après la vente. On trouve la liste ici ou ou sur le site de l’URA.

Votre statut…

Partagez donc vos ressentis sur vos lieux d’habitation; on a fort à se questionner sur l’habit d’expatrié que l’on revêt en arrivant. Qu’en est-il de l’habitat? 

#mapiscine…

Si l’habit vient parfaire la panoplie du travailleur et lui servir de « tuteur » dans la fonction au quotidien, est-ce que l’habitation parvient à modeler l’habitant? À le transformer durablement? À le conditionner dans l’appartenance à un quartier ou à une communauté “résidentielle” ? 

A méditer, chers résidents singapouriens, à méditer…!

Macha

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.