La France participe au championnat du monde de Floorball qui se tient à Singapour du 2 au 10 décembre. Et elle ouvre la compétition face à l’équipe du Little Red Dot. Tous au stade pour soutenir nos joueuses ! Sortez vos drapeaux, chauffez vos voix.

Corentin DE NOYETTE, Président de la jeune fédération française de Floorball nous a accordé un entretien. L’occasion d’évoquer l’équipe nationale et de nous éclairer sur cette discipline montante qui compte déjà 50 clubs et plus de 2000 licenciés.

Corentin, vous êtes à Singapour pour ce championnat du monde, l’excitation est à son comble ?

Oui, c’est un moment historique pour le Floorball français. Pour la première fois de son histoire, une équipe nationale française participera à la coupe du monde. Une place que nos joueuses sont allées chercher lors des matchs de qualification en début d’année en Italie. Et le hasard a décidé que la France ouvrirait la compétition face à Singapour…Un sacré challenge qui fait entrer notre équipe dans une autre dimension. On attend du monde dans les gradins, on n’a pas cette habitude en France…où la discipline est encore en phase de développement !

Présentez-nous en quelques mots cette discipline peu connue…

Le Floorball, c’est vraiment le petit frère du hockey sur glace… Même configuration, 6 joueurs dont un gardien sur le terrain. Mais ni glace, ni patins. Le terrain est proche de celui du handball avec un mur de 50 cm de haut qui en fait le tour. Les joueurs sont équipés simplement : t-shirt, short, basket et crosse.  Le gardien, lui, a un casque et des protections mais pas de crosse. C’est un sport joué en 3 manches de 20 minutes. Le rythme est très soutenu, les joueurs passent en moyenne 1 minute sur le terrain, les changements au cours d’un match sont très nombreux et illimités. 

Quelles sont les grandes équipes de Floorball ? Et comment se situe la France aujourd’hui ?

La Suède domine totalement la discipline, c’est d’ailleurs là qu’elle est née. La Suisse, notre voisin, est bien placée, le Floorball y est le 3e sport national. Sur le podium mondial, la République Tchèque tire aussi son épingle du jeu. En France, on est au 23e rang pour la catégorie hommes et au 27e pour celle des femmes… Mais avec l’accès au championnat du monde, les femmes vont gagner quelques places dans le classement !

Comment expliquer le succès grandissant de cette discipline ?

Déjà, contrairement au hockey sur glace, ce sport ne demande pas de grosses dépenses d’équipement. C’est d’ailleurs un atout pour développer le Floorball dans les écoles.
Ensuite, c’est un sport qui donne rapidement satisfaction.  Au bout de 3/4 séances, les joueurs débutants ont un contrôle de la balle correct et se font plaisir. Autre point qui me semble central, c’est l’esprit fairplay du Floorball : aucun geste violent, pas de contestation de l’arbitre. Pour cette raison, on voit des joueurs de football, déçus par l’esprit de leur discipline, rejoindre nos équipes de Floorball.

Quelques mots pour inciter les Français de Singapour à rejoindre samedi soir les tribunes…

C’est une super occasion de découvrir ce sport. On n’est jamais déçu. Il y a un tel rythme sur le terrain qu’on se prend au jeu et on partage très vite l’euphorie des fans ! Et puis samedi soir, c’est la France qui joue, donc c’est toujours chouette de soutenir sa nation !

Le programme pour les trois premiers matchs des Françaises :
Samedi 2 décembre à 20h : France/Singapour (match d'ouverture, cérémonie à partir de 19h35)
Dimanche 3 décembre à 13h : France/Allemagne
Mardi 5 décembre à 13h : France/Australie
OCBC Arena & Singapore Indoor Stadium. Billets de 15 à 65 SGD. Toutes les infos ici. 
Pour en savoir plus sur la discipline, c'est ici. 

Marie-Floor

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.