L’expo photo de Pascale Papée va nous faire voyager! Si vous aussi, les rencontres vous ont manqué, laissez-vous toucher par la beauté authentique des femmes photographiées par Pascale.

L’expo a lieu du vendredi 12 mars au 14 mars 2021 au Selegie Arts Centre.

  • Vendredi 12 mars 2021 de 12 heures à 20 heures
  • Samedi 13 et Dimanche 14 mars de 13 heure à 18 heures
  • Entrée gratuite sur inscriptioncontact pascalepapee@gmail.com

L’interview

À l’occasion de l’exposition Soul of Asia, Alexandra Domart a rencontré Pascale Monté Papée dont elle suit le travail avec attention. Alexandra est guide FOM à STPI et aux Gilman Barracks spécialisée en art contemporain. Elle a interviewé Pascale pour Singapour Live.

Pascale Monté-Papée

Pascale Papée exprime sa créativité à travers la photographie mais aussi la peinture et la sculpture. Ses voyages et ses différentes expatriations, lui ont permis de s’exprimer pleinement en sculpture au Sénégal et en photographie à Shanghai et à Singapour.

Aujourd’hui, elle présente le deuxième volet de Soul of Asia consacré à des portraits de femmes en Asie. Le premier chapitre était consacré à l’Inde et la Birmanie. Précédemment, Pascale a réalisé un livre de photographies en noir et blanc Shanghai Streets qui a donné lieu à des conférences et tables rondes à Shanghai, et trois expositions à Singapour et en France.

Soul of Asia. Portrait de femmes en asie - Pascale Monté - Papée
Saphir rose -Myanmar Lac Inle- Pascale Monté Papée

Pascale, pourquoi des portraits et pourquoi des femmes? 

Je suis une adepte du portrait et de la photographie de rue. Ce qui m’intéresse ce sont les personnes dans leur cadre de vie, ce qui se dégage d’elles et leur regard. Je fonctionne beaucoup à l’intuition, au coup de cœur et dans l’instantané. J’aime me laisser surprendre par leur beauté, l’émotion d’un sourire ou d’une expression, et partager une certaine complicité.

C’est l’exercice de mon métier dans le domaine des ressources humaines qui m’a amené naturellement à privilégier l’aspect humain et en particulier le portrait. La diversité et la singularité des «Femmes d’Asie» en font un sujet formidable. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres. Lors de mes voyages, c’était un réel bonheur de les découvrir avec leur culture et leurs traditions.

Pourquoi une nouvelle exposition et de quoi s’agit il ?

Aujourd’hui on ne peut malheureusement plus voyager, j’en profite pour trier et travailler mes photographies. Lors de chaque exposition, le regard du public me permet d’avancer et de progresser, j’aime ce challenge.

Cette exposition est conçue comme une invitation au voyage à travers des portraits de femmes de quelques pays d’Asie : la Birmanie, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, Singapour, Taïwan et le Vietnam.

Le chapitre n’est pas complet, mais cette exposition en est déjà une illustration. Comme j’ai eu l’occasion de l’évoquer lors du lancement de mon projet Soul of Asia, je prépare un nouveau livre et le thème d’aujourd’hui constituera un chapitre dédié aux femmes. Je me suis limitée à une trentaine de portraits pour commencer.

Quelles sont tes deux photographies préférées ?

Un choix cornélien difficile….

Le regard des cimes – Birmanie

J’aime particulièrement le premier portrait de l’affiche intitulé « Le regard des cimes ». C’est une birmane que j’ai rencontrée dans un village isolé de la région de Kalaw, après un trek d’une demi-journée. Une rencontre au bout du monde, dans un paysage de montagne où le temps semble être suspendu.

Pascale Pappée nous fait voyager. Expo Soul Of Asia du 12 au 14 mars - Selegie Arts Centre

Beauté aux temples de Prambanan – Indonésie

Ensuite, il y a ce portrait pris à Yogyakarta intitulé « Beauté aux temples de Prambanan ». Cette photo a été prise au milieu de Prambanan, ce site incroyable classé au patrimoine mondial par l’UNESCO, composé de 240 temples hindous

Beauté aux temples de Prambanan – Pascale Monté – Papée

La photographie me permet d’immortaliser un lieu, un moment et une personne. Autant que possible je cherche l’angle de vue le plus adapté qui permettra de révéler une petite part du mystère qui caractérise la personne dans la situation. La rencontre avec cette femme semblait en résonance parfaite avec le lieu, et mettait en lumière sa grâce et une part de mystère.

Pascale, ta pratique artistique a porté sur la photographie en noir et blanc ainsi que la sculpture figurative ? Pourquoi as-tu utilisé la couleur pour la série Soul of Asia ?

Malgré une préférence pour le noir et blanc, mes nombreux voyages dans des pays d’Asie m’ont réconcilié avec l’usage de la couleur. L’Inde et la Birmanie sont des terrains de jeux extraordinaires et un régal de couleurs pour des photographes. Je me demande comment on pourrait témoigner de ces profusions de couleurs et de lumières sans couleur.

Quels sont tes prochains projets ?

J’ai plusieurs projets d’expositions prévus qui malheureusement sont un peu en suspens du fait du Covid. Notamment à Shanghai sur mon livre Shanghai Streets et en France à Paris. Heureusement j’ai une prochaine exposition qui vient de m’être confirmée au festival de l’ile de Ré du 15 juin au 15 juillet 2021. C’est la deuxième fois que j’exposerai à ce festival et ce sera une première car il sera en grande partie virtuel.

En parallèle, je travaille à la réalisation du livre Soul of Asia. Le temps et l’énergie requis pour concevoir un livre sont récompensés par une grande satisfaction et le plaisir de relever un nouveau défi.

Pour les amoureux de la couleur qui ont aimé le premier chapitre de Soul of Asia consacré à la Birmanie et l’Inde, ils ne pourront qu’être à nouveau sous le charme de cette ode à la beauté des femmes d’Asie.

Propos recueillis par Alexandra Domart


Un Dimanche au lac Hoan-Kiem  »  Vietnam Hanoï -Pascale Papée

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.