L’occasion pour les Chinois de rendre hommage à leurs ancêtres. Une tradition très observée en Asie du Sud-Est, et particulièrement à Singapour. Retour sur cette fête, ses origines et les pratiques toujours en cours. 

Origine de Qingming

Qingming Jie, le festival de pure clarté, serait une fête chinoise très ancienne instaurée sous la dynastie Zhou. (1125- 255 av JC).  Elle avait lieu 15 jours après l’équinoxe de printemps (correspondance dans le calendrier grégorien!)  et célébrait  le renouveau, la lumière. La période idéale pour honorer les ancêtres.

A la fin de la Dynastie Zhou, Hang Shi Jie, le festival de la nourriture froide, est venu s’associer à  Qingming Jie. La légende raconte que le Seigneur Wen, déchu un temps et retrouvant son trône, voulait rappeler à lui son fidèle serviteur Chieh. Retiré dans les montagnes  pour prendre soin de père et mère, il était introuvable et le Seigneur en était bien contrarié. Il mit donc le feu à la pampa pensant en faire sortir l’animal qui malheureusement y brûla. Wen, en guise de pardon, imposa à ses sujets d’éteindre le feu sous les marmites les 30 jours précédant la date anniversaire de la mort de Chieh. Le festival de la nourriture froide vit ainsi le jour d’abord pour se souvenir de Chieh puis par extension de tous les défunts. Et comme les dates de Hang Shi Jie et Qingming Jie coïncidaient,  les deux festivals se confondirent très vite, et leurs usages aussi.

La marmite fume ? Tricheur ! Photo Unsp

Qingming aujourd’hui

Qingming, à l’image de notre jour des morts qui suit la Toussaint, est l’occasion pour les Chinois de rendre hommage à  leurs défunts.  Pour Qingming, appelée en anglais Tomb Sweeping Day, on se rend donc dans les cimetières pour y nettoyer les tombes de la famille. Comme la crémation est désormais obligatoire à Singapour (hors exceptions liées à des contraintes religieuses), les rituels se vivent aussi au colombarium.

À Singapour, Qingming n’est pas un jour férié mais est très suivie….Et si vous lisez le Strait Times, vous avez sans doute noté ces derniers jours les alertes aux probables embouteillages autour de Choa Chu Kang; le plus grand cimetière de Singapour. En général, le ballet des balais commence 10 jours avant Qingming (le 4 ou 5 avril selon les années) et se prolonge 10 jours après. Mais il est recommandé de faire son ménage plutôt avant. À noter que certaines communautés ont choisi un autre moment de l’année pour honorer leurs ancêtres. C’est le cas des Hakkas qui nettoient les tombes de leurs ancêtres pendant la fête des lanternes.

Les rituels

  • D’abord nettoyer la tombe : c’est le grand ménage ! On élimine les mauvaises herbes, on nettoie la pierre tombale et on repeint les gravures.
  • Présenter ses offrandes : certaines sont dédiées aux esprits errants pour les décourager de toucher à celles qui sont destinées aux ancêtres de la famille. Il peut s’agir de viandes, de gâteaux, de fruits, de riz, de vin… Mais toujours froids (héritage du Hanshi Jie).
  • Brûler de l’encens mais aussi des répliques de billets de banque et d’objets en papier : car il faut assurer aux ancêtre une vie confortable, sinon gare aux représailles. On leur envoie donc de l’argent, une voiture (nombreux modèles en vente !) un téléphone, une maison…Pendant la pandémie, on a même brûlé des masques en papier ; histoire de freiner également le Covid dans le ciel. Vous entendrez peut être crier  huat ah (prospérité en français) au lancer de papier, c’est une façon de demander aux ancêtres leur bénédiction.
  • Offrir sa prière : on s’incline devant la tombe plusieurs fois, bâtons d’encens à la main.  Traditionnellement, les hommes en premier, puis les femmes.
  • Partage du repas : après l’hommage aux défunts, la famille élargie se retrouve autour de la table, l’occasion de partager un bon moment avec les siens.
billets et lingots d’or à gogo – photo Caroline Carfantan

Recommandations pour éviter les faux-pas

  • Ne jamais prendre de photos des tombes, ça porte malheur. Eviter de porter des vêtements près du corps et de couleurs vives dans les cimetières.
  • Ne pas rendre visite à des amis le jour du nettoyage des tombes, c’est un jour réservé aux seuls défunts.
  • Ne pas s’associer au nettoyage des tombes hors de sa famille.
  • Ne pas manger et ne pas rire lors de l’exécution des rituels.
  • Respecter l’ordre des rituels autour de la tombe (nettoyage, offrandes, prières…).

Et pour les amateurs de thé

Qingming, pas votre tasse de thé ? Dommage car cette fête est aussi associée en Chine à l’une des plus belles cueillettes de thé vert qu’on appelle récolte de pré-qingming. Les feuilles ont à cette période une fragrance plus subtile et sont à l’origine d’un des thés les plus chers au monde. Le longjing en est un  exemple…Tentez la dégustation à Tea Chapter !

Alors, faute d’ancêtres à Singapour,

vous pourrez toujours fêter Qingming autour d’un thé.

MOG

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.