Cela aurait-il pu vous échapper ?

Le 16 septembre dernier, Singapour fêtait le centenaire de la naissance de Lee Kwan Yew, le père fondateur de la nation. Après le succès de la comédie musicale, expos et événements se sont succédé cette année pour honorer sa mémoire.

Si vous les avez manqués, vous pouvez encore vous rattraper d’ici le 31 décembre en allant découvrir : “LKY : The Experience”. Une expo ciblée grand public et famille (donc facile d’accès), qui explore en immersif le visage de l’homme qui conduisit l’île à l’indépendance et mena sa transition vers la prospérité. 

Y aller ou pas ? Fan ou non du personnage, le coup d’œil est amusant à plus d’un titre.
Pour Sam… et pour vous aussi !

  • D’abord c’est le type d’expo parfaite pour se plonger rapidement et sans trop d’effort dans l’histoire récente de l’île (la maîtrisez-vous totalement?), sur les pas d’une trajectoire personnelle (et pas n’importe laquelle, hein!) qui traverse concrètement les époques.
    Le tout au fil de salles multicolores, émaillées de décors réalistes et d’activités ludiques pour occuper les jeunes.
Un pupitre comme à l’époque
  • Ensuite, à moins d’avoir déjà avalé les deux tomes de ses “Mémoires”, c’est l’occasion d’en savoir plus sur LKY.
    Sur sa vie publique certes, mais surtout sur sa vie privée.
    Celle qui a façonné la personnalité de l’homme qu’il est devenu.
    Pour l’approcher au plus près, on passe les grandes étapes de son histoire : son enfance Peranakan, sa scolarité au Raffles College, le traumatisme de l’occupation pendant la guerre, sa rencontre décisive avec Kwa (sa future femme), ses études en Angleterre, son retour à Singapour, la bataille pour la nation, l’exercice du pouvoir…
    Les événements qui ont aussi, d’une certaine manière, influencé ses idées, ses valeurs, sa vision, son projet.
Jolie déclaration d’amour
  • Enfin d’un oeil extérieur, c’est toujours instructif d’observer comment la mémoire d’un homme est aujourd’hui présentée, entretenue, transmise aux jeunes générations… et mesurer, ici, à quel point sa figure est encore bien vivante dans la culture singapourienne.
    L’expo y consacre d’ailleurs sa dernière salle. On y entend une centaine de citoyens témoigner de leur admiration pour LKY, évoquer ses valeurs et remercier pour ce qu’ils lui doivent dans leur vie quotidienne…
    Un élan collectif qui contraste, interroge, fait sourire (cochez la case) à l’heure où, sous d’autres latitudes, les citoyens expriment un désintérêt croissant pour la chose publique et une perte de confiance dans les partis, les leaders, la vie politique en générale.

En pratique, jusqu’au 31 décembre
LKY : The Experience
11 Prinsep Link, Singapore 187949
Tj. de 10h à 20h.

Laisser un commentaire

Votre commentaire s'il vous plait!
Merci d'indiquer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.