Singapour est l’occasion d’expériences inédites. La vie à Singapour peut être vraiment agréable et facile. J’en veux pour preuve ces 10 sources de satisfaction dans ma vie quotidienne à Singapour et qui sont aussi une source de frustration lors de mes séjours dans mon pays natal.

1. Mettre des mini shorts.

A mon âge avancé, je porte des shorts, comme ma voisine singapourienne chinoise qui a 70 ans. Idéal par fortes chaleurs et permet de pratiquer des sports. J’ai même investi dans des mini-shorts.

shorts

2. Se balader seule n’importe où à Singapour, jour et nuit.

Même pas peur ! On se sent vraiment en sécurité et libre d’aller où l’on veut. Les caméras de vidéosurveillance et l’interdiction du port d’armes rendent Singapour extrêmement sûr.

j-aime-singapour

3. Faire ses courses au supermarché la nuit entre 20h et 8h du matin.

Grosse surprise à mon arrivée quand j’ai demandé au supermarché du coin pourquoi les horaires ne sont pas affichés à l’entrée. No need, Mam, c’est ouvert tout le temps, 24h/24, 7j/7.

4. Acheter des jus de fruits frais pressés dans tous les cafés, restaurants, food courts.

Trouver un jus de fruits frais pressé pour son petit déj dans un café de région parisienne relève de l’exploit. A nous les jus de pastèque, ananas, fruit du dragon, papaye ou mangue, partout à Singapour !

j'aime-singapour

5. Avoir une réduction dans une boutique alors que je n’ai rien demandé et que j’étais prête à payer le prix affiché.

Et bien oui, c’est comme ça Singapour. Le short de sport Reebok que je veux acheter est à moins 30% si je paye avec ma carte DBS. C’est écrit nulle part et la vendeuse me prévient avant d’encaisser. Bonne surprise !

6. Oublier un sac, un téléphone dans le taxi, appeler le chauffeur qui fait immédiatement demi-tour pour vous ramener votre bien…

…(le sac avec le short que je viens d’acheter) et refuse d’être dédommagé pour la course supplémentaire. Par pure bonté d’âme, je ne parle pas ici des chauffeurs de taxis parisiens.

j'aime-singapour

7. Constater que mes bagages sont déjà arrivés sur le tapis roulant de Changi…

… alors que j’ai quitté l’avion depuis moins de 5 minutes. Le contrôle de mon passeport a été fait aux bornes automatiques ou il n’y a pas de file d’attente. Je suis dans le taxi avec mon bagage moins de 20 minutes après l’arrivée de l’avion. Là encore, je ne parle pas de CDG Terminal 1. (Toujours cette bonté.)

Changi-airport-arrival

8. Passer la frontière aux portiques automatiques qui sont en état de marche et en nombre suffisant.

Que ce soit à l’aéroport ou aux terminaux de ferry. En comparaison, Parafe, ça vous dit quelque chose ?

 

9. Avoir des rendez-vous avec l’administration avec des gens polis…

… compétents et qui ont un vrai sens du service, qui vous reçoivent à l’heure, vous demandent de sourire sur la photo officielle, parce que Singapour, c’est pas le bagne, et vous demandent ensuite d’évaluer le service reçu. Passer le code du permis de conduire, obtenir le document dans la foulée en moins d’une heure ? Can, Mam.

10. Exhiber bijoux, sacs ou voitures de luxe sans craintes.

Un ami chef d’entreprise se sent aimé à Singapour car il crée des jobs et apporte de la richesse au pays et à ses résidents. Il peut exhiber Rolex et Ferrari en toute quiétude. A Singapour, on aime les riches ! (pas forcément Crazy, pas forcément Asian)

voiture-luxe-singapour

Marie-Hélène Mansard